L’asthme

Définition :

L’asthme est une inflammation chronique des voies respiratoires, notamment des bronches et des bronchioles. Il s’agit d’une maladie qui surgit par crises pouvant être occasionnelles et qui sont généralement séparées par des périodes de respiration normale.

Lors d’une crise, les bronches s’enflamment, les muscles qui entourent ses parois se contractent, empêchant alors l’air de circuler jusqu’aux poumons. La crise d’asthme engendre une difficulté à respirer, un essoufflement ainsi qu’une respiration soufflante ou une sensation d’oppression dans la poitrine.

 

Causes et symptômes :

L’asthme provient de l’association d’une prédisposition génétique à l’allergie (également appelée « atopie ») et de facteurs environnementaux favorisants. Certains éléments extérieurs (poussière de maison, poils d’animaux, pollens, etc.) peuvent provoquer une réaction allergique chez des personnes prédisposées. D’autres particules respirées peuvent jouer un rôle favorisant, par leur action toxique ou irritante sur la paroi des bronches (polluants chimiques, irritants).

La pollution favorise ou aggrave les manifestations de certaines maladies allergiques comme l’asthme ou la rhinite. L’augmentation du niveau de pollution s’accompagne d’une recrudescence des symptômes chez les personnes asthmatiques (sifflements, toux nocturne, gêne respiratoire). Ce phénomène est évident chez les asthmatiques ne prenant pas régulièrement un traitement de fond. En revanche, les asthmatiques suivant bien leur traitement de fond semblent protégés.

Les symptômes peuvent aller d’un simple essoufflement à une insuffisance respiratoire importante. La crise survient le plus souvent le soir ou la nuit. Après une série de quintes de toux sèche, la respiration devient sifflante et difficile, la transpiration augmente et les battements du cœur s’accélèrent.

 

Le traitement :

On ne guérit pas de l’asthme mais des traitements efficaces permettent aux asthmatiques de vivre tout à fait normalement. Ils doivent pour cela apprendre à connaître la maladie, à savoir la contrôler en repérant notamment les facteurs déclenchant des crises. Les personnes asthmatiques associent généralement un traitement de fond qui diminue l’inflammation des bronches et les dilatent de façon prolongée (ce sont les anti-inflammatoires inhalés), et des bronchodilatateurs d’action rapide ou prolongée. Quand le traitement ne suffit pas à retrouver une respiration normale, l’hospitalisation est nécessaire.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*