Hépatites

 Qu’est-ce qu’une hépatite ?

Une hépatite virale désigne une infection par un virus des tissus du foie. On distingue cinq virus principaux de l’hépatite : A, B, C, D et E. La gravité de la maladie et le traitement à suivre dépendent du type d’hépatite et de l’individu, elle conduit parfois à une cirrhose ou à un cancer. L’hépatite se manifeste par une peau jaune (ictère ou jaunisse), une urine foncée, des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales.

Symptômes et Complications :

L’hépatite et la cirrhose présentent peu de signes d’alerte. Dans la phase aiguë de la plupart des hépatites, des symptômes évoquant ceux de la grippe pourraient se manifester sous forme de fatigue, de fièvre, de nausées, d’un manque d’appétit et de douleurs (habituellement sous les côtes du côté droit de la cage thoracique). Une jaunisse (la coloration jaune de la peau et du blanc des yeux) pourrait également se déclarer.

Après la phase aiguë, les complications varient en fonction du type d’hépatite. À ce stade, l’hépatite A disparaîtra en conférant une immunité définitive. Dans le cas des hépatites B et C, les particules virales peuvent rester dans l’organisme et provoquer une infection chronique qui durera plusieurs années. Cette atteinte peut dégénérer en cirrhose, et dans certains cas, en cancer du foie.

 

Les causes :

L’hépatite est une inflammation du foie qui peut être provoquée par un virus, des troubles héréditaires et parfois par certains médicaments ou toxines tels que l’alcool et les drogues. Les scientifiques ont identifié 4 types principaux d’hépatite virale : l’hépatite A, l’hépatite B, l’hépatite C et l’hépatite D. Un 5e type mais qui est très rare à rencontrer ; l’hépatite E.

L’hépatite A est véhiculée par l’eau et se transmet principalement par l’intermédiaire des égouts, de l’eau et des aliments contaminés.

L’hépatite B se transmet par contact avec du sperme, du sang ou des sécrétions vaginales contaminés, ainsi que de la mère à l’enfant au cours de la grossesse. Par conséquent, l’hépatite B est le plus souvent transmise lors de relations sexuelles non protégées et par des aiguilles contaminées (y compris celles utilisées pour des tatouages, l’acupuncture et le percement des oreilles).

L’hépatite C se propage par contact direct sanguin.

L’hépatite D se transmet par l’intermédiaire d’aiguilles et de transfusions sanguines contaminées.

Les améliorations qui ont été réalisées en ce qui concerne les tests de dépistage des dons de sang ont considérablement réduit le risque de la transmission de l’hépatite B ou C par des transfusions. Par ailleurs, l’hépatite B et C peuvent toutes deux se propager lors de l’utilisation de rasoirs, de brosses à dents et de coupe-ongles.

 

Prévention : les vaccins disponibles

Il existe des vaccins pour l’hépatite A et B. La vaccination contre l’hépatite A ne concerne que les personnes exposées à ce virus. Elle a pour effet de diminuer fortement le risque de contracter cette infection.

 

Traitements :

Normalement les traitements varient selon le type d’hépatite par exemple pour :

  • Hépatite A :Normalement, le corps arrive à combattre le virus de l’hépatite A. Cette maladie ne requiert donc pas de traitements médicaux particuliers, mais le repos et une bonne alimentation sont indiqués. Les symptômes disparaissent au bout de 4 à 6 semaines.

  • Hépatite B : Dans la grande majorité des cas (90 %), l’infection au virus de l’hépatite B guérit spontanément et aucun traitement pharmacologique n’est nécessaire. Les recommandations sont alors les mêmes que pour l’hépatite A : repos et alimentation saine.

 

Lorsque l’infection persiste au-delà de 6 mois, cela signifie que l’organisme n’arrive pas à éliminer le virus. Il a alors besoin d’aide. Dans ce cas, plusieurs médicaments peuvent être utilisés.