Coup de chaleur

Définition

On appelle également le coup de chaleur coup de soleil, parfois fièvre thermique ou insolation. Il survient en cas de défaillance des mécanismes de l’organisme chargés de contrôler la température. Il s’agit d’une urgence médicale qui peut mettre la vie d’une personne en danger et qui nécessite un traitement immédiat. De nombreuses personnes se sentent indisposées et sont prises de malaises lors des vagues de chaleur, mais la plupart d’entre elles ne souffrent que d’un épuisement provoqué par la chaleur, un trouble généralement moins grave, qui peut cependant se transformer en coup de chaleur s’il n’est pas identifié et traité correctement.

 

Symptômes et causes

Le travail ou la pratique d’un sport dans des conditions de chaleur ou par temps chaud, en omettant de boire suffisamment de liquides, est la principale cause du coup de chaleur. On risque le coup de chaleur si l’on n’a pas compensé les pertes liquidiennes sur plusieurs journées ou plusieurs semaines, ou en l’espace de quelques heures si l’on pratique un sport de façon intense par un jour de canicule sans avoir bu suffisamment de liquide auparavant.

Ils se manifestent par une fièvre brutale qui peut perturber le fonctionnement de l’organisme. Lorsque des rougeurs diffuses apparaissent et que la peau devient très sèche (la sudation s’arrête), c’est un signe de gravité. Des troubles du comportement, une démarche titubante, des vomissements, ou encore des crampes peuvent s’ajouter, tandis que la fièvre peut dépasser 40 °C. Les séquelles peuvent être très graves notamment chez l’enfant.

 

Traitements.

En cas de coup de chaleur, chez une personne consciente, il est primordial de suivre ces conseils :

• la placer immédiatement à l’ombre, au frais, le mieux étant à l’intérieur d’une maison ;

• la débarrasser de ses vêtements et la recouvrir de linges humides. L’application de glace est également utile ;

• la rafraîchir à l’aide d’une compresse d’eau non glacée ;

• lui donner régulièrement à boire en attendant l’arrivée des secours, le mieux étant de lui proposer de l’eau salée (eaux gazeuses) ;

• une aération ou une ventilation d’air peuvent également lui être proposées ;

• la température du sujet atteint doit être surveillée jusqu’à amélioration, moment où le rafraîchissement peut cesser.

 

Ne pas sous-estimer la gravité d’un coup de chaleur, notamment chez les sujets les plus fragiles. Même si la personne récupère vite, il lui est conseillé de consulter un médecin.

Une personne inconsciente doit être allongée en position latérale de sécurité, et les secours doivent immédiatement être prévenus. C’est une urgence.
Si la personne est inconsciente, si elle est âgée ou si c’est un nourrisson, appelez les secours.